Séjour linguistique ou échange linguistique ?

séjours linguistiques

À l’approche de l’été, peut-être songez-vous à envoyer vos enfants à l’étranger, dans le cadre d’un séjour linguistique, afin qu’ils reviennent à la maison, non seulement heureux, mais également doués d’une meilleure maîtrise de la langue. En ce cas, sachez qu’il existe une autre solution, bien plus avantageuse : l’échange linguistique, et ce pour différentes raisons que nous allons détailler ici.

Qu’est-ce qu’un séjour linguistique classique ?

On peut en distinguer deux types principaux :

Le summer camp, équivalent anglo-saxon de la colonie de vacances. Il correspond souvent à ce que l’on nomme « séjour à thème » : vous et votre enfant choisissez un thème (musique, sport, etc.) qui constituera l’essentiel des activités que celui-ci pratiquera durant son séjour. Ces centres d’accueil sont ouverts à toutes les nationalités : de fait, votre fils ou votre fille risque de se retrouver au contact de nombreux autres Français, ce qui ne favorise pas nécessairement l’apprentissage de la langue étrangère.

Le séjour linguistique au sein d’une famille : celle-ci est chargée d’offrir le gîte et le couvert à votre enfant, moyennant rémunération par l’entreprise qui gère l’organisation du voyage. L’apprentissage de la langue se fait par le biais de l’immersion au sein de la vie domestique. Certaines activités telles que des sorties peuvent être prévues par les hôtes, mais ceux-ci n’ont cependant aucune obligation formelle, et doivent en assumer seuls les coûts, ce qui n’est hélas pas très incitatif… Une distinction peut également être faite entre séjours linguistiques sans cours et séjours linguistiques avec cours. Dans ce dernier cas, votre enfant sera amené à se rendre au sein d’un établissement lié à l’entreprise de séjour, dans lequel il pratiquera, au sein d’une classe, la langue étrangère auprès d’un professeur. L’ennui reste cependant le même : au contact d’autres étrangers, et notamment des Français, il risque de continuer à parler en français plutôt que dans l’autre langue, n’améliorant ainsi pas son niveau.

Quels sont les inconvénients de ces séjours ?

Certes, ils ont leurs qualités, mais celles-ci sont gâtées par des défauts fâcheux. Votre enfant est envoyé dans une famille étrangère, qui touche en contrepartie une rémunération. Ce système se fonde sur la bonne foi : or, celle-ci tend à s’éroder au fil des années. Les nouvelles familles d’accueil sont généralement très correctes : leurs jeunes hôtes sont bien accueillis, le dialogue est favorisé afin que l’objectif de ce séjour, à savoir l’amélioration du niveau de langue, en sorte renforcé. L’ennui, c’est qu’au bout de quelques années, une certaine routine s’installe, ainsi qu’une sorte de « service minimum », où les discussions se font plus rares, tandis que les sorties, pour des raisons de coûts, sont délaissées.  Ce n’est bien sûr pas systématique, mais, de fait, vous risquez fort de planifier un tel voyage sans qu’à la fin, les résultats espérés ne soient très significatifs, ni que votre enfant n’en conserve un souvenir impérissable. Cela est particulièrement vrai en Grande-Bretagne, en raison de la demande : le séjour linguistique devient une sorte de business, et le rapport humain est faussé par une vision comptable de l’enfant.

Les meilleures destinations du monde anglo-saxon, à l’heure actuelle, sont les États-Unis et l’Australie : on y entretient là-bas un culte de l’hospitalité, et l’on se fait un devoir d’être des hôtes exemplaires. Cependant, c’est ailleurs que le bât blesse : il faut compter environ 2400 euros pour un séjour de deux semaines, auxquels il faut ajouter le prix du billet d’avion, qui gravite aisément autour de 1500 euros en raison de l’éloignement de ces pays.

séjour linguistiqueEn quoi est-ce que l’échange linguistique offre les avantages d’un séjour classique, sans en avoir les défauts?

Il s’agit de mettre en relation des familles et des adolescents, en s’appuyant sur des aspirations et des centres d’intérêts communs. La mise en place de liens d’amitiés durables, pouvant conduire à l’organisation de plusieurs échanges successifs, est au centre des préoccupations. Les deux familles sont donc amenées à discuter, à communiquer avant qu’un échange linguistique ne soit organisé, de sorte que celui-ci se passe dans des conditions optimales. L’un des deux jeunes commence par aller dans l’autre famille, dont il partage la vie pendant plusieurs semaines, puis le procédé s’effectue dans l’autre sens. Ainsi, si vous souhaitez envoyer votre enfant en Espagne, il s’y rendra pendant un certain temps, puis, après son retour, vous accueillerez en contrepartie son camarade pour une durée équivalente. Ce système est fondé sur la réciprocité : la garantie d’un bon accueil pour votre fils ou votre fille est assurée par le désir de l’autre famille de savoir son enfant accueilli en retour avec la même générosité. En outre, il est bien moins coûteux qu’un séjour linguistique classique : dans le cadre d’un séjour, chaque semaine est facturée, tandis que, lors d’un échange, seule la mise en relation des deux familles demande une contribution. Après quoi, celles-ci sont libres de multiplier à l’envi les voyages, pour le plus grand bonheur de tous.

Quelles sont les destinations envisageables pour un échange linguistique ?

De nombreuses destinations de voyage sont généralement proposées par des organismes spécialisés dans les échanges linguistiques, allant des plus demandées (États-Unis, Royaume-Uni, Irlande) aux plus rares (Suède). La Grande-Bretagne et l’Irlande font partie des destinations les plus demandées par les français mais des plus difficiles à y trouver des familles souhaitant pratiquer l’échange, car les anglophones ne s’embarrassent pas à apprendre des langues étrangères.

Les échanges linguistiques en Espagne sont les plus pratiqués car les espagnols aiment apprendre d’autres langues et savent accueillir les jeunes en famille. De même, l’Allemagne fait partie des destinations qui emporteront l’adhésion des jeunes germanistes. En outre, n’oublions pas d’ajouter une autre dimension à ce genre de voyage : il est formateur ; par le biais de l’immersion culturelle, il offre à ceux qui l’expérimentent une ouverture d’esprit sans pareil. Aussi, qu’importent vos aspirations, les échanges linguistiques sont en mesure de les combler !

Article rédigé par Victor Suret.